Lorsqu’on pense à la fermeture de son terrain, on pense inévitablement à l’opération « ramassage de feuilles ». Une question qui suscite toujours bien des débats. Alors, devons-nous vraiment ramasser les feuilles mortes qui tapissent notre gazon? Eh bien, non! Ceux qui sont rebutés par cette corvée annuelle seront ravis d’apprendre qu’il y a plusieurs bonnes raisons de ne pas ramasser toutes les feuilles tombées sur notre terrain. 

Protéger la biodiversité 

D’abord, ces feuilles représentent un important espace de vie où les insectes se réfugient durant l’hiver. Ces bestioles font partie de l’alimentation des oiseaux durant la saison froide et lorsque le printemps se pointe le bout du nez. En les laissant au sol, vous contribuez à la survie des oiseaux et à la protection de l’environnement.  

Nourrir le sol de son terrain 

Les feuilles mortes sont souvent surnommées « l’or brun des jardiniers ». Plutôt que de vous débarrasser de ces feuilles, utilisez-les pour les transformer en compost naturel. Vous n’avez qu’à les tondre et à les laisser au sol une fois déchiquetées. Ce processus est appelé le “feuillicyclage”. Ainsi, il n’y a plus de risque qu’elles étouffent votre gazon et en prime, elles lui offriront des minéraux essentiels pour l’aider à bien résister à la saison hivernale.  

Vous faites partie des privilégiés qui sont entourés de grands arbres et les feuilles sont plus que nombreuses sur votre terrain? Si une couche trop épaisse de feuilles recouvre votre terrain et que vous craignez qu’elles nuisent à votre gazon, vous pouvez toujours en répartir sur vos plates-bandes et autour de vos arbustes. Ils profiteront aussi de ce petit bonus de minéraux. 

Finalement, si la grandeur de votre terrain vous le permet, vous pourriez également fabriquer un grand bac à compost en bois pour y entreposer votre surplus de feuilles mortes. Assurez-vous qu’il soit bien aéré afin de faciliter la décomposition de vos feuilles. Après quelques mois de mûrissement, le compost pourra être ajouté à vos plates-bandes, votre gazon ou encore à votre potager. 

En résumé, offrir une deuxième vie à ces ressources naturelles est une bonne façon d’entretenir son terrain de façon écologique.